Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

I'm flying toward the moon

Page principale - Ecrire un article

Samedi (28/07/07)

La vie sans autorités

C'est amusant de ne se lever que lorsqu'on le veut, et de manger quand on a faim sans se conformer à des horaires imposés par la majorité toute puissante. La majorité, ces êtres qui dictent l'avenir ou tout du moins ont une influence monstre celui-ci.

Si seulement tout cela avait une fin, mais avec le temps on remplacera l'autorité parentale par d'autres autorités qui seront elles aussi le siège de tous les pouvoirs. Travail, famille, patrie, ce sont les trois maîtres mots de l'autorité, pas étonnant qu'ils furent l'emblème d'une dictature. Parmi tant d'autres.

Ah... vous souvenez vous du goût de la liberté ? Qui peut se vanter d'en avoir joui ?

Le domaine des idées, le grand champ où poussent et croissent les idéaux. Où ils meurent aussi parfois. Abandonnés, oubliés, transformés, tout change mais les grandes idées demeurent, les hommes qui les portent non.

L'immortalité existe.

 

Ecrit par parasitemort, à 18:36 dans la rubrique "Pensées d'aujourd'hui".

Permalien ( 2 commentaires )

Jeudi (26/07/07)

Et tout change

Tout change, c'est assez surprenant je dois l'avouer, mais il me semble que derrrière une telle évidence se cache des choses étranges.

Comment expliquer...

Le chemin parcouru en quelques années, ses dilemmes, ses souffrances diverses et variées, parfois inutiles, souvent vaines. Les leçons tirées ne sont pas suffisantes en regard du mal. Mais où aller, vers qui se tourner ? Une secte, un collectif, tous ces endroits qui crient le vide pour se sentir peuplés.

Tout n'est-il pas finalement qu'une question de chance, rencontrer les bonnes personnes au bon moment, vivre les bonnes choses, éviter l'adversité juste quelques temps, juste le temps de reconstruire des pans de sa personnne, des morceaux d'humanité ?

Mais qui m'a menti sur la marche à suivre qui a dit qu'il fallait tout affronter et apprendre de ses erreurs, quel est l'inconscient qui m'a empéchée de vivre toutes ces années, qui m'a poussée à croire que je pouvais tout affronter ? On m'a détruit une fois, deux fois, trois fois et peut être que cela continuera bientôt.

Toutes ces histoires de château de cartes, de reconstructions sur le néant, ce n'est pas la mauvaise solution, pourquoi conserver les pires souvenirs sous prétexte qu'ils vous font avancer plus vite, ou plutôt qu'il vous permettent de repartir de moins bas. A quel prix ? Qui paiera les conséquences de la gangrène qui ronge les racines de l'édifice ?

Alors oui, quand tout s'effondre autant être le rat qui quitte le navire le premier. Et ce mode de fonctionnement n'est pas dénué d'espoir, si une jolie maison se construit, si tout devient plus beau, moins dur alors il n'est pas ordonné de fuir. Juste s'attacher et s'appliquer à ne rien gacher, que ce soit la couleur des murs ou l'étanchéité du toît, juste... en profiter et en garder les plus beaux souvenirs, les plus beaux parfums. S'attacher à être soi enfin, et jouir de l'aurore naissante et du soir expirant, oublier que tout à une fin, que les rêves ne durent pas, profiter encore un peu un instant avant de tout perdre, une fois de plus.

Et tout reconstruire.

Combien de fois encore, combien de fois peut-on recommencer sa vie avant de sombrer dans la déraison ?

Je m'accroche à ces instants de bonheur. Je les aime comme je l'aime.

Ecrit par parasitemort, à 23:14 dans la rubrique "Pensées d'aujourd'hui".

Permalien ( 2 commentaires )

Mercredi (23/05/07)

Retour

Retour ?

Relu un article où j'explique ce que je ferai plus tard. Mmmmmh... Maintenant je n'ai plus de projet réel autre que l'année prochaine je vais iben en prepa, et que j'étudierai de moi même ces gens diaboliques issus des classes sociales aisées et qui votent tous Sarkozy et qui sont mauvais, et incarnent le mal. Au moins ^^'...

Bon pas retour, juste ennui... 'fin je pense pas que la réapparition sera remarquée, mais bon, c'est un vieux blog que celui-ci, et il était beau...

Il était.

Bref, je m'emmerde là, l'autre con est parti à Lisonne voir une famille abandonnée il y a trois ans, et moi j'attend la carte postale par jour qu'il m'a promise en partant. Je crois pas qu'il soit possible de tenir ce genre de promesses

C'est amusant comme ici les mots viennet seuls alors que sur le nouveau je reste parfois des minutes sans rien trouver à taper avant de cliquer sur la petite croix rouge (eh oui j'ai toujours XP)

Bientôt ce putain de bac, bientôt le "stress" car bien entendu je ne suis pas soumise au stress, je me demande quel temps il fait au portugal, je me dis que deux semaines c'est long, un seul jour de passé et je m'ennuie déjà, acheté trois paires de chaussures pour combler cette impression. Ca m'avait pas encore fait ça, avant j'appréciais l'air frais, là je m'arrange pour multiplier les petits boulots pour ne pouvoir plus penser à rien. Juste dormir et bosser, gagner de l'argent, le dépenser, toujours oublier.

Je vais même caser le coiffeur là dedans... J'ai envie qu'il me trouve jolie à son retour.

C'est marrant comme sentiment tout ça..

Ecrit par parasitemort, à 22:03 dans la rubrique "Pensées d'aujourd'hui".

Permalien ( 3 commentaires )

Jeudi (01/02/07)

Duperie et mesquinerie

Toute personne dans ce bas monde est à la recherche d'un rêve inesperé, un rêve jonché d'images merveilleuses et d'un monde tout aussi merveilleux. Mais cette quête existe-t-elle pour chercher tant à la réaliser. Ne trouve-t-on pas impossible de vivre tranquillement dans une societé où le mensonge, la duperie et la mesquinerie sont monnaie courante?

Aucune personne ne pourra nier ce fait. Mais aucune d'entre elles ne pourra s'arrêter de courir après la montre. Parce que cela est dans la nature de l'homme. Comme il est de sa nature de mentir et de se jouer de la crédulité d'âmes sensibles et aimantes et d'afficher une image tout à fait différente de ce qu'il est en réalité. Une réalité bien trop atroce à assimiler. Mais sinon pourquoi chercherait-il ardemment à la mettre derrière un tissu opaque de mensonges? Sauf qu'à force de mentir on n'oublie qu'à un certain moment tout se découvre, les nuages s'estompent et les feuilles mortes se disséminent. Alors la chute devient brutale, un masque depuis des lustres façonné se voit fissuré, un passé, un présent et un futur échafaudés sont brisés. Alors vient la vengeance, une vengeance qui se délécte doucement et si minutieusement qu'on voit le menteur ailes brisées en train de se débattre et d'essayer de se relever mais en vain. Le mal est déjà fait et on ne peut plus revenir en arrière. La quémande de pardon ne sert plus à rien. Le mal est déjà fait.

Ecrit par hayam, à 18:55 dans la rubrique "Pensées d'aujourd'hui".

Permalien (aucun commentaire )

Mercredi (20/09/06)

Une dernière chose, je tiens à présenter des excuses à ceraines personnes, et la raclure qui joue au go et qui lit ça en même temps, j'aurai sa peau et ça lui fera mal (rien de tel pour exorciser)

Ecrit par parasitemort, à 07:35 dans la rubrique "Pensées d'aujourd'hui".

Permalien ( 2 commentaires )

Vendredi (16/06/06)

Fini

J'ai choisi le chemin, je veux changer de chemin, je vais détruire les 8 mois passés, les oublier, les renier, et tout recommencer. Je veux recommencer à marcher seule le soir, à errer le long des ruelles sombres.

Tenir un blog est égocentrique et stupide, je n'en vois plus l'intérêt sauf publier des photos, je suis trop pudique pour ça, donc je vais fermer boutique. Et avancer. C'est l'été, le moment propice pour repartir du bon pied, courir, etc... En avant.

Bonne chance :)

Je suis triste d'avoir choisi ce chemin, j'auurais aimé que l'autre me convienne.

Ecrit par parasitemort, à 14:46 dans la rubrique "Pensées d'aujourd'hui".

Permalien ( 2 commentaires )

Dimanche (11/06/06)

Et le vide.

I'm quite tired.

Non, pas trop.

Je suis prête.

Non pas trop.

On avance pas là, je parle un tit peu dans le vide en ce moment, mais c'est pas grave, je vous pardonne... ^^

Humeur excécrable, médiocre ou simplement bonne ? Non, non, non. Aucun de ces trois là, la vérité est plus simple, je pense que tout est simple sous ses allures compliquées, une cause entraîne sa conséquence, un bien, un mal, un blanc un noir, etc, etc...

Bon. Tout est simple soit. Que fais-je cette conclusion sitôt tirée ? Je me dis que... Non, j'me dis rien, je suis pas assez intellligente pour poursuivre le raisonnement, tout est simple, mais ne le semble pas.

Je fais quoi alors ?

Peu être que j'me trompe aussi, vu que je ne possède rien pour vérifier quoique ce soit. Bordel. Ca fatigue de dormir la nuit. J'en connais qui riraient.

Ecrit par parasitemort, à 17:55 dans la rubrique "Pensées d'aujourd'hui" - Mise à jour : Lundi 12 Juin 2006, 20:37.

Permalien ( 7 commentaires )

Lundi (05/06/06)

Point gama

J'ai rien à dire.

C'était bien, intéressant, personne n'est venu pour rien. Il reste néanmoins un arrière goût de salope dans ma gorge, comme si la  fille de samedi soir était le moi réel. Mais ça ne m'étonne pas vraiment, je suis contente qu'il ne soit pas venu finalement, mais je ne sais pas.

Enfin... je suis perplexe quand à... Non, en vérité je ne réfléchis pas, j'essaie seulement. Je suis allée voir Marie-Antoinette, c'était fun.

Ecrit par parasitemort, à 16:15 dans la rubrique "Pensées d'aujourd'hui".

Permalien (aucun commentaire )

Vendredi (02/06/06)

ma journée est naze

J'ai carrément la flemme d'écrire, c'est monstrueux, jme suis éclatée à prendre des photos je les montre pour le fun, elles sont pas géniales enfin c'est pas de la photographie mais je me suis bien amusée.

Mise en abîme, photo du banal, en passant par la traditionnelle photo du noeinoeil, je ne m'épargne aucun cliché (ni jeu de mots ^^)

Ecrit par parasitemort, à 20:03 dans la rubrique "Pensées d'aujourd'hui".

Permalien ( 2 commentaires )

Jeudi (25/05/06)

La vie n'est pas facile mais quand le soleil revient ou fait semblant de.... tout va bien

Je ne sais pas si tout a changé ou non, je ne sais pas, il a tout très bien pris, mais je ne sais pas, ça va et ça va pas tout à fait. Mais le compte rendu de la soirée est positif... Il m'a écoutée et finalement, en l'embrassant, j'était tout simplement contente, ce qui est très bien. Bref ça va, pas le sommet, mais disons, que je sors de mon tunnel, où que, mon trou est assez grand pour que je puisse voir la lumière, cette lumière inonde ma main, elle est chaude pas comme celle du bout du tunnel que je ne voyais même plus. C'est vrai, où est-ce que j'espérais aller en marchant tout droit ?

La fatigue ne me caractérise pas, je n'avais jamais aussi bien dormi avec lui, je repense à lui avec une réelle affection et j'entends déjà la voix qui me dira c'est cool et me racontera sa propre soirée. Tiens j'ai déjà entendu le "cool", me manque que la soirée, vais aller la lire sur son blog, histoire de ne voir que la réalité qu'elle veut que je sache, et puis... Bah où que j'aille je n'aurais pas la vérité. Il était comme une merde à ses pieds et soit elle l'a jeté soit non, elle l'a pris ou pas. J'epsère que non, sinon je plains le coréen, le pauvre, il est pas tombé sur la fille qui lui conviendrait je crois.

Ecrit par parasitemort, à 18:20 dans la rubrique "Pensées d'aujourd'hui" - Mise à jour : Mardi 30 Mai 2006, 16:23.

Permalien ( 4 commentaires )

Articles suivants

Hell..o

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Aujourd'hui

Juillet 2007
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Au menu

Blabla


Là-bas

Index des rubriques